Un mot sur les manifestations contre les droits des couples homos et des familles homoparentales en France (17 et 18 novembre 2012)

Il est humiliant et douloureux pour les homos de voir des milliers de gens défiler pour nous refuser l'égalité, et nier l'existence même de nos familles, tout en clamant haut et fort ne pas être homophobes.
 
Certains, comme moi, sont assez privilégiés pour ne pas en avoir l'habitude. Prenons-le comme une expérience de ce que vivent bien d'autres :
  • Les immigrés et leurs enfants, de qui le FN et l'UMP (et d'autres hélas...) combattent le droit de cité en assurant qu'ils ne sont pas racistes...
  • Les femmes, qui sont toujours discriminées dans une société qui s'est persuadée qu'elle avait réalisé l'égalité...
  • Les plus pauvres, qui se font taxer de profiteurs pendant que la presse liste les "victimes" des hausses de l'impôt sur le revenu (que seule la moitié des ménages, la plus riche, paie en France) et de l'impôt sur la fortune ISF...
Vous savez quoi ? On est la majorité, en fait ! Wir sind das Volk ! Bienvenus dans la réalité !
 
Joël Le Déroff